Entreprise J. Belmonte et Fils Chauffage, Plomberie, Sanitaire, Couverture et Zinguerie - Toulouse et sa région

INFO DE DERNIERE MINUTE

 

Cette année, les aides financières pour effectuer des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique des logements restent nombreuses, variées et accessibles au plus grand nombre.
Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) fait partie de ces aides.

Le périmètre du CITE pour l’année 2019 a été définitivement fixé dans l’arrêté publié le 7 mars 2019, au Journal Officiel.
Chaudières gaz à très hautes performances – CITE à hauteur de 30%

La fourniture d’une chaudière gaz est éligible au CITE dans la limite d’un plafond de dépenses fixé
à 3 350 €, toutes taxes comprises, par logement. Ainsi un ménage peut percevoir un crédit d’impôt maximum de 1 005 €.
Pour cela l’équipement doit être “à très haute performance énergétique”, soit lorsque la puissance est inférieure ou égale à 70 kW, une efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage supérieure ou égale
à 92 %.

Pour les chaudières à micro-cogénération gaz d’une puissance apparente de production électrique inférieure ou égale à 3 kVA la limite de dépenses est fixée à 3 350 € TTC.

 

Dépose de cuve fioul – CITE à hauteur de 50%

Deux options sont indiquées dans l’arrêté : dépose ou abandon de la cuve fioul. L’arrêté précise aussi que les modalités d’abandon de la cuve, du réservoir ou du stockage de fioul doivent respecter les exigences définies à l’article 28 d’un arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques et de sécurité.

 

Chauffe-eau thermodynamique – CITE à hauteur de 30%

Pour les ménages modestes, le plafond de dépenses a été rehaussé à 4 000 € TTC. Pour les autres,
le plafond de dépenses est de 3 000 € TTC.

 

Solaire thermique – CITE à hauteur de 30%

Comme pour le chauffe-eau thermodynamique, une distinction est faite entre les ménages aux revenus modestes et les autres.
Les plafonds de dépenses par m² sont les suivants :

  • capteur solaire thermique à circulation de liquide
  • ménages modestes : 1 300 € TTC,
  • autres ménages : 1 000 € TTC.
  • capteur solaire aérothermique ou capteur solaire hybride thermique et électrique à circulation de liquide (dans la limite de 10 m²),
  • ménages modestes : 520 € TTC,
  • autres ménages 400 € TTC.
  • capteur solaire hybride thermique et électrique à air, dans la limite de 20 m²
  • ménages modestes : 260 € TTC,
  • autres ménages : 200 € TTC.